Cœur de berger

Quelques réflexions sur la vie de l'Église

Le mariage mis en question

gold-ring-question-mark

Dans son livre The Meaning of Marriage: Facing the Complexities of Commitment with the Wisdom of God, pasteur Timothy Keller déclare qu’à part notre relation avec Dieu, le mariage est la relation la plus profonde qui soit.

Le mariage en déclin

Plusieurs facteurs indiquent que le mariage est en déclin (ces statistiques concernent les États-Unis d’Amérique) :

  • Le taux de divorce a doublé depuis 1960.
  • 60 pourcent des naissances sont hors mariage en comparaison avec 89 pourcent en 1970.
  • 72 pourcent des adultes américains étaient mariés en 1960 par rapport à 50 pourcent en 2008.
  • Plus que la moitié des couples cohabitent avant de se marier, ce qui était presque inouï en 1960.

Ces statistiques indiquent une méfiance et un pessimisme croissants vis-à-vis du mariage, surtout parmi les jeunes adultes. Bien des personnes supposent que la plupart des mariages malheureux ou que la cohabitation augmente les chances pour le succès dans le mariage.

La bonté du mariage

Pourtant, ce n’est pas aussi simple. Si 45 pourcent des mariages se terminent en divorce, la majorité de divorces ont lieu pour des personnes qui se sont mariées avant d’avoir 18 ans, qui n’ont pas achevé leurs études au lycée et qui ont eu un enfant avant de se marier. Selon les études, les gens bien éduqués avec un salaire correct, qui viennent d’une famille intacte, qui sont des gens de foi, qui se marient après l’âge de 25 ans et qui n’ont pas eu d’enfant avant le mariage, ces personnes sont rarement touchées par le divorce.

On suppose que le mariage est une importante ponction dans le budget. Pourtant, une étude faite des retraités en 1992 indique que ceux qui ont été mariés d’une manière continue avait accumulé 75 pourcent plus de fortune à leur retraite que les personnes qui ne sont jamais mariées ou qui se sont divorcées sans se remarier. Encore plus étonnant, les hommes mariés gagnent entre 10 et 40 pourcent plus que des hommes célibataires avec une éducation et un emploi similaires.

Pourquoi ?

  • Les gens mariés se réjouissent d’une meilleure santé physique et mentale. La compagnie aide les à rebondir après des difficultés, des déceptions et des maladies.
  • Les époux s’encouragent mutuellement à plus de responsabilité et de discipline personnelles. Par exemple, un célibataire n’a pas besoin de rendre compte de ses dépenses ; les époux gèrent mieux leur argent et font des épargnes et des investissement. Le mariage fait mûrir.”On a fait trop valoir
    les avantages du divorce.”
    Linda J. Waite,
    Université de Chicago

Une étude (www.americanvalues.org/UnhappyMarriages.pdf) a démontré que deux tiers des couples dans des mariages malheureux deviendront heureux en cinq ans s’ils restent mariés et ne se séparent pas. Linda J. Waite, sociologue à l’Université de Chicago a conclu : “On a fait trop valoir les avantages du divorce.”

imageNotes et commentaires sur The Meaning of Marriage: Facing the Complexities of Commitment with the Wisdom of God par Timothy Keller.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Précédent

Les jours de la création

Suivant

La chute de l’homme et les conséquences pour le mariage

Laisser un commentaire

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén

%d blogueurs aiment cette page :