Cœur de berger

Quelques réflexions sur la vie de l'Église

Caractéristiques du leader abusif

AbusDans leur livre excellent sur Les abus spirituels, Pascal Zivi et Jacques Poujol définissent le terme :

Le petit Larousse illustré donne les définitions suivantes du mot abus : « Excès préjudiciable à la collectivité, à la société ; une injustice causée par le mauvais usage qui est fait d’un droit, d’un pouvoir. »

L’abus spirituel est une injustice émanant du mauvais usage que certains pasteurs, prêtres ou autres responsables chrétiens, font des droits et des pouvoirs associés à leur fonction. Ces personnes en situation d’autorité causent, dans ce cas-là, un préjudice énorme aux membres de leur communauté.[1]

L’abus spirituel est donc un acte d’un ministère de culte « qui outrepasse le pouvoir qui lui a été confié » (cf. Le Petit Robert : « abus »).  À la page 47, les auteurs donnent neuf « caractéristiques du dirigeant qui pratique l’abus spirituel ». Je vous les donne avec des commentaires et des versets bibliques ajoutés. Leur explication suivra la liste de caractéristiques.

Quelles sont les caractéristiques du responsable d’église qui pratique l’abus spirituel ?

1.    Personnalité charismatique, il possède d’énormes facultés de séduction.

Une assurance ou forte présence n’indique pas que l’on a raison. La Bible nous avertit concernant les beaux parleurs qui savent séduire les gens :

« Je vous exhorte, frères, à prendre garde à ceux qui causent des divisions et des scandales, contrairement à l’enseignement que vous avez reçu. Éloignez-vous d’eux. Car de tels hommes ne servent pas Christ notre Seigneur, mais leur propre ventre ; par de bonnes paroles et par des éloges, ils séduisent les coeurs des gens sans malice » (Romains 16:17-18).
« Ainsi nous ne serons plus des enfants, flottants et entraînés à tout vent de doctrine, joués par les hommes avec leur fourberie et leurs manoeuvres séductrices » (Éphésiens 4:14).
« Il y a, en effet, surtout parmi les circoncis, beaucoup d’indisciplinés, de vains discoureurs et de séducteurs, auxquels il faut fermer la bouche » (Tite 1:10).

Malheureusement, ceux qui sont séduits ne s’en rendent pas compte. Ils sont séduits sans le savoir.

2.    Autoritaire, il cherche systématiquement à tout contrôler.

Un ministre de culte a tort d’outrepasser le pouvoir que l’on lui a confié. En manipulant des gens et en imposant son autorité, il démontre qu’il n’a pas d’autorité légitime :

« Jésus les appela et dit : Vous savez que les chefs des nations les tyrannisent, et que les grands abusent de leur pouvoir sur elles. Il n’en sera pas de même parmi nous. Mais quiconque veut être grand parmi vous, sera votre serviteur et quiconque veut être le premier parmi vous sera votre esclave. C’est ainsi que le Fils de l’homme est venu, non pour être servi, mais pour servir et donner sa vie en rançon pour beaucoup » (Matthieu 20:25-28).
« Faites paître le troupeau de Dieu qui est avec vous, non par contrainte, mais volontairement selon Dieu ; ni pour un gain sordide, mais de bon coeur ; non en tyrannisant ceux qui vous sont confiés, mais en devenant les modèles du troupeau » (1 Pierre 5:2-3).
« J’ai écrit quelques mots à l’Église ; mais Diotrèphe, qui aime à être le premier parmi eux, ne nous reçoit pas » (3 Jean 1:9).

3.    Il n’admet aucune critique. Il discrédite ceux qui s’opposent à son autorité.

« Ne reçois pas d’accusation contre un ancien, si ce n’est sur la déposition de deux ou trois témoins. Ceux qui pèchent, reprends-les devant tous, afin que les autres aussi en aient de la crainte » (1 Timothée 5:19-20).
« Celui qui est de Dieu écoute les paroles de Dieu. Vous n’écoutez pas, parce que vous n’êtes pas de Dieu » (Jean 8:47).
« S’il refuse de les écouter, dis-le à l’Église ; et s’il refuse aussi d’écouter l’Église, qu’il soit pour toi comme un païen et un péager » (Matthieu 18:17).

4.    Il dit avoir reçu directement de Dieu cette autorité lui donnant le pouvoir de connaître la seule juste interprétation de la Bible.

« Avant tout, sachez qu’aucune prophétie de l’Écriture ne peut être l’objet d’interprétation particulière » (2 Pierre 1:20).
« Bien-aimés, ne vous fiez pas à tout esprit ; mais éprouvez les esprits, (pour savoir) s’ils sont de Dieu, car plusieurs faux prophètes sont venus dans le monde » (1 Jean 4:1).

5.    En général, ce pouvoir se manifeste par de soi-disant dons particuliers : accomplir des miracles, prophétiser, guérir, diri­ger, discerner, être le berger sont souvent les dons les plus cités.

« (13-2) S’il se lève au milieu de toi un prophète ou un visionnaire qui t’annonce un signe ou un prodige, (13-3) et qu’il y ait accomplissement du signe ou du prodige dont il t’a parlé en disant : Rallions-nous à d’autres dieux—(des dieux) que vous ne connaissez pas—et rendons-leur un culte ! (13-4) tu n’écouteras pas les paroles de ce prophète ou de ce visionnaire, car c’est l’Éternel, votre Dieu, qui vous met à l’épreuve pour savoir si vous aimez l’Éternel, votre Dieu, de tout votre coeur et de toute votre âme » (Deutéronome 13:1-3).
« Quand le prophète parlera au nom de l’Éternel, et que sa parole ne se réalisera pas et n’arrivera pas, ce sera une parole que l’Éternel n’aura pas dite. C’est par audace que le prophète l’aura dite : Tu n’en auras pas peur » (Deutéronome 18:22).
« Les prophètes prophétisent avec fausseté. Les sacrificateurs les tiennent en leur pouvoir, Et mon peuple aime qu’il en soit ainsi ! Mais que ferez-vous pour l’avenir du pays ? » (Jérémie 5:31).
« Car ainsi parle l’Éternel des armées, le Dieu d’Israël : Ne vous laissez pas abuser par vos prophètes qui sont au milieu de vous, ni par vos devins ; ne prêtez pas attention aux rêves que vous faites ! Car c’est faux ce qu’ils vous prophétisent en mon nom. Je ne les ai pas envoyés, —oracle de l’Éternel » (Jérémie 29:8-9).

6.    Il utilise les techniques de manipulation mentale pour contrô­ler les gens.

« Car il s’élèvera de faux christs et de faux prophètes, ils opéreront de grands signes et des prodiges au point de séduire si possible même les élus » (Matthieu 24:24).
« Gardez-vous des faux prophètes. Ils viennent à vous comme des brebis, mais au-dedans ce sont des loups ravisseurs » (Matthieu 7:15).

7.    Il n’est jamais satisfait.

« J’ai écrit quelques mots à l’Église ; mais Diotrèphe, qui aime à être le premier parmi eux, ne nous reçoit pas. C’est pourquoi, si je viens, je rappellerai les actes qu’il commet, en répandant contre nous des paroles mauvaises ; non content de cela, lui-même ne reçoit pas les frères, et ceux qui voudraient le faire, il les en empêche et les chasse de l’Église » (3 Jean 1:9-10).

8.    Plutôt que de conduire des personnes à Jésus-Christ, il recher­che avant tout à être servi et à assouvir son désir de pouvoir.

« Je sais que parmi vous, après mon départ, s’introduiront des loups redoutables qui n’épargneront pas le troupeau, et que du milieu de vous se lèveront des hommes qui prononceront des paroles perverses, pour entraîner les disciples après eux » (Actes 20:29-30).

9.    Il est sujet à la paranoïa.

Les auteurs citent Jean-Marie Abgrall : « C’est cette psychose qui donne au gourour le sentiment d’être différent du reste de l’humanité, c’est elle aussi qui va lui donner la conviction qu’il a un rôle de leader et de guide à jouer. Il s’agit là d’une pathologie de la personnalité caractérisée par quatre critères que la psychiatrie connaît depuis longtemps : l’hypertrophie du moi, la fausseté du jugement, la méfiance et la psychorigidité. »[2]

Les auteurs expliquent ces quatre critères :

1. L’hypertrophie du moi
Tout ce que le responsable pense, fait, veut faire, est l’expression de la volonté de Dieu. C’est lui qui détient la vérité absolue. Il est le centre de chaque chose. Le salut ne peut passer que par lui. On lui doit entière obéissance, même si cela conduit jusqu’à la mort.

2. La fausseté du jugement
Les commentaires et les enseignements du responsable sont tou­jours remplis de contradictions et d’absurdités. Ils justifient cependant tous les faux jugements au sein du groupe. Mais pour les adeptes, ils représentent la vérité et remplacent toutes les ma­nières cohérentes de penser de notre société. Contredire la parole du responsable équivaut à remettre en question tout le groupe.

3. La méfiance
Toutes les critiques émises par des gens de l’extérieur à l’égard du responsable sont considérées par celui-ci comme une attaque satanique. Les adeptes, croyant fermement que le responsable est persécuté à cause de son savoir et de son pouvoir, renforcent cet aspect de méfiance. C’est un véritable cercle vicieux où les adep­tes qui sont soumis au leader persuadent celui-ci que ce qu’il dit, fait et pense est vrai. Ce processus permet au leader de maintenir ses adeptes dans l’obsession que toute la société les persécute.

4. La psychorigidité
Le responsable ne reconnaîtra jamais les erreurs de son enseigne­ment, même si des preuves irréfutables sont produites. Pour lui, seul son jugement est valable. Il a raison et c’est le reste de l’huma­nité qui a tort. Rien ne pourra venir ébranler ses convictions. D’après lui, ceux qui le critiquent ne sont que des ignares. Leurs objections l’embarrassent peu, bien au contraire elles lui servent d’arguments pour prouver à ses adeptes que le monde est incapa­ble de le comprendre.


[1] Pascal Zivi et Jacques Poujol, Les abus spirituels, Empreinte temps présent : 2006, p. 19.  [2] Jean-Marie Abgrall, La mécanique des sectes, Document Payot, p. 249, cité par Zivi et Poujol à la page 47.

Tags: ,

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Précédent

Les églises dysfonctionnelles*

Suivant

Actualités des églises : Le vrai prophète selon la Bible.

  1. peter

    je crois que cette analyse est très pertinent dans ce temps de la fin. En effet, ce qui était au commencement et revenu à la fin. Le diable créa des étincelles autour du fruit et le doute en Eve afin de mettre en cause l’ordre divin. Notre absolue est LA PAROLE DE DIEU et non les prophètes. « Que tous soient considérés menteurs et Dieu seul(par Sa Parole) comme Juste. » Amen!!!

  2. Serge KAMBERE

    MERCI POUR L’ENSEIGNEMENT

  3. Merci d’avoir cité ce livre sur les abus spirituels.
    il est disponible en ligne ici ou en librairie :
    http://www.librairie-7ici.com/detail.php?article=4178
    amicalement.

  4. Merci, Claire, pour l’information. J’ai mis à jour les liens. Personnellement, j’ai trouvé le livre très perspicace et important. J’en ai offert un exemplaire à une dizaine d’amis. Tout lecteur en profitera. Que Dieu vous bénisse.

  5. Diane

    Denoncer lorsque les hauts dirigeant ne reponde pas de la bonne maniere continuant a encourager ce pasteur pour cacher la face et le laisse conduire l`eglise ? Ce pasteur c`est defait de tout les anciens pour ne garder que des bebes ou des gens de peu de foi et qui pour eux avait une adoration au pasteur . Nous nous sommes vue dans l`obligation de quitter l`eglise car il s`etait former un noyau hainneux a l`intrieur de l`eglise qui appuiyait le pasteur qui gardait ces gens dans leurs peches et ne les liberait pas avec la parole de Dieu . Je suis vraiment decourager c`est comme si il y a quelques personnes qui voit ceci mais nous ne sommes qu`une petite minorite .

  6. Diane,

    Parfois, la meilleure chose que l’on puisse faire, c’est de quitter une église qui est sous l’emprise d’un pasteur manipulateur.

    L’église à Éphèse avait mal tourné. Paul y a laissé Timothée la pour remettre en ordre, tâche difficile puisque les anciens (pasteurs) eux-mêmes étaient en train de pervertir l’évangile. Les problèmes allaient de mal en pire d’après une lecture soignée de 1 et de 2 Timothée (le commentaire en anglais de Dr Gordon Fee explique bien la situation).

    Parfois, la situation nous dépasse. Parfois nous ne pouvons pas sauver l’église ; il nous faut nous occuper de notre propre salut et laisser agir la colère de Dieu. « Ne vous vengez pas vous-mêmes, bien-aimés, mais laissez agir la colère, car il est écrit: A moi la vengeance, c’est moi qui rétribuerai, dit le Seigneur » (Romains 12:19).

    Je vous conseille de lire le livre par Pascal Zivi et Jacques Poujol, Les abus spirituels. (Vous pouvez le trouver ici : .) Pardonnez. Trouvez une église biblique et remerciez le Seigneur de ce qu’il vous a protégée. Veillez surtout sur votre esprit (attitude). Que Dieu vous bénisse.

  7. paul

    C’est un tres bon texte, car nous voyons plusieurs leaders qui sont des mercenaires, qui ne passent pas par la porte etroite. Et nous pouvons dire que l’eglise de Dieu souffre a cause de ces genres de leaders qui sont et qui sont devenus insoucieux envers le peuple de Dieu.Quand les leaders changent l’eglise aura une autre figure aussi aux yeux du monde et dans ce cas, elle sera la lumiere du monde.

    • Nous aurions peut-être la tentation de réagir en nous méfiant de tout leader, ce qui serait une erreur de notre part. Nul leader n’est parfait, mais il y a certaines caractéristiques qui disqualifient ou amoindrissent la crédibilité d’un leader, comme le manque des qualifications étalées dans 1 Timothée 3:2-7 ou l’abus de pouvoir (1 Pierre 5:2-3). Pourtant, Hébreux 13:17 est aussi clair :

      Obéissez à vos conducteurs et ayez pour eux de la déférence, car ils veillent sur vos âmes comme devant en rendre compte; qu’il en soit ainsi, afin qu’ils le fassent avec joie, et non en gémissant, ce qui ne vous serait d’aucun avantage.

      Il est facile d’obéir aux conducteurs qui sont un exemple de la foi qu’ils annoncent (Hébreux 13:7 – pas le verset 17) et qui en vérité veillent à nos âmes en se souvenant qu’ils devront rendre compte à Dieu pour leur conduite (13:17).

  8. néné

    Comme quoi, il est toujour prudent de faire attention, car dans les assemblées de Dieu, aujourd’hui, c’est comme une usine, ( je m’excuse pour l’expression..) il y a de tout, j’exagère, mais la réalité est là, la raison est que nous avons professionnalisé le spirituel, nous en avons fait une institution avec des principes un peu clérical..vivement que le Seigneur revienne !

Laisser un commentaire

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén

%d blogueurs aiment cette page :