Cœur de berger

Quelques réflexions sur la vie de l'Église

Une église en maintenance ou une église en mission ?

Votre église est-elle une église en maintenance ou une église en mission ? J’ai trouvé cette description en anglais sur plusieurs sites comme celui de l’évêque William H. Willimon, mais il semble être retiré du livre Good News People par Harold Percy. J’aime bien le contraste entre « maintenance » et « mission ». L’efficacité ne dépend pas seulement du pasteur, mais de tous les membres du corps de Christ qui ont aussi reçu un ministère qu’ils doivent mettre en pratique par l’onction du Saint-Esprit.

  1. Pour mesurer son efficacité, l’église en maintenance pose la question : « Combien de visites le pasteur fait-il ? » L’église en mission demande : « Combien y a-t-il de disciples qui sont en train d’être formés ? »
  2. En considérant la possibilité d’un changement quelconque, l’église en maintenance dit : « Si ce changement s’avère troublant à des membres, nous ne le ferrons pas. » L’église en mission dit : « Si ce changement peut nous aider à toucher quelqu’un du dehors, nous prendrons le risque et le ferrons. »
  3. En pensant à un changement, la majorité des membres dans l’église en maintenance se demandent : « Comment cela me concernera-t-il ? » La majorité des membres d’une église en mission demandent : « Ce changement augmentera-t-il notre capacité de toucher ceux du dehors ? »
  4. En pensant à sa vision pour le ministère, l’église en maintenance dit : « Nous devons être fidèles au passé. » L’église en mission dit : « Nous devons être fidèles au futur. »
  5. Le pasteur d’une église en maintenance dit au nouveau venu : « J’aimerais vous présenter à quelques-uns de nos membres. » Dans l’église en mission, les membres disent : « Nous aimerions vous présenter à notre pasteur. » [Les membres prennent l’initiative d’accueillir le nouveau venu.]
  6. Confronté par un souci pastoral légitime, le pasteur de l’église en maintenance se pose la question : « Comment puis-je combler ce besoin ? » Le pasteur de l’église en mission demande : « Comment peut-on combler ce besoin ? »L’église en mission comprend qu’elle ne peut pas emmener tout le monde avec elle. [Le pasteur voit l’ensemble des ministères de l’église.]
  7. L’église en maintenance chercher à éviter tout conflit à tout prix (mais ne réussit que rarement). L’église en mission comprend que le conflit fait partie du prix du progrès, et elle est prête à payer le prix. Elle comprend qu’elle ne peut pas emmener tout le monde avec elle. Cela lui cause du chagrin mais ne l’empêche pas de faire ce qu’il faut faire.
  8. Le style de leadership dans l’église en maintenance est surtout managérial, où les leaders cherchent à maintenir l’ordre et font en sorte que tout fonctionne parfaitement. Le style de leadership de l’église en mission est surtout transformationnel, où les leaders lancent une vision de ce qui peut être réalisé et s’écartent de ce qui est habituel et attendu pour transformer la vision en réalité.
  9. L’église en maintenance s’occupe de l’église, ses organisations et structure, ses statuts et ses comités. L’église en mission s’occupe de la culture en cherchant à comprendre la perspective des gens du dehors et ce qui les motive. Elle cherche à déterminer leurs besoins et leurs points d’accès pour l’évangile.
  10. En considérant la croissance, l’église en maintenance pose la question : « Combien de luthériens [ou pentecôtistes, etc.] habitent pas plus de 20 minutes de cette église ? » L’église en mission pose la question : « Combien de gens non pratiquants habitent pas plus de 20 minutes de cette église ? »
  11. L’église en maintenance regarde la communauté et demande : « Comment pouvons-nous persuader ces gens de soutenir notre église ? » L’église en mission demande : « Comment cette église peut-elle soutenir ces gens ?« 
  12. L’église en maintenance pense aux moyens de sauvegarder ses membres. L’église en mission pense aux moyens de toucher le monde.

 

Tags: , , ,

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Précédent

Le facteur est de retour !

Suivant

Ressources spirituelles pour pasteurs et leaders chrétiens

  1. tsopmo

    Que le Seigneur vous bénisse!!!
    C’est un méssage très encourageant surtout pour ceux qui ont soif de voir des âmes être gagner à Christ, de se lever pour la grande mission (celle d’aller et de faire des disciples).
    Merci pour votre dévouement!

Laisser un commentaire

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén

%d blogueurs aiment cette page :