Cœur de berger

Quelques réflexions sur la vie de l'Église

Et le combat spirituel ?

Le combat spirituel n’est pas une indication que nous avons besoin d’un ministère de délivrance.

En réponse à l’article “Êtes-vous liés par un ministère de délivrance ?“, un lecteur m’a écrit : “Je comprends votre position, mais n’est il pas dit que nous n’avons pas à lutter contre la chair et le sang mais contre les principautés… ?”

Merci bien de votre réponse. En ce moment, je ne peux que donner une réponse brève. Certainement, la Bible est claire : “Car nous n’avons pas à lutter contre la chair et le sang, mais contre les principautés, contre les pouvoirs, contre les dominateurs des ténèbres d’ici-bas, contre les esprits du mal dans les lieux célestes” (Éphésiens 6:12).

Il convient de noter le contexte culturel et textuel de ce passage. D’abord, Paul écrivit cette épître aux Éphésiens. Nous apprenons dans les Actes 19:13-19, qu’Éphèse était une culture dominée par les pratiques occultes. Les nouveaux convertis ont apporté leurs livres de magie et de sorcellerie et les ont brûlés devant tout le monde. Ces livres valaient 50.000 pièces d’argent, ce qui vaut le salaire de 166 ans (à 300 jours de travail par an) ! Clinton E. Arnold, professeur du Nouveau Testament à Biola University en Californie, a beaucoup écrit sur ce sujet (voir Power and Magic : The Concept of Power in Ephesians, The Colossian Syncretism : The Interface between Christianity and Fold Belief at Colossae, et Powers of Darkness : Principalities and Powers in Paul’s Letters). Il explique que ces nouveaux convertis à Éphèse, qui ont abandonné leurs formules et incantations par lesquelles ils avaient cherché à contrôler et à apaiser les puissances démoniaques, étaient peut-être tentés maintenant de penser qu’ils étaient désarmés et sujets à ces principautés. C’est dans ce contexte que Paul met tellement d’accent sur les “principautés, autorités, puissances et souverainetés”. Et chaque fois, il veut faire savoir aux Éphésiens qu’ils ne sont pas dominés par ces puissances parce qu’ils ont déjà été délivrés par l’évangile de Jésus-Christ.

Paul prie que les Éphésiens comprennent “la grandeur surabondante de sa puissance envers nous” (Éphésiens 1:15-19), cette même puissance qui a ressuscité le Christ et l’a exalté bien au-dessus tout autre pouvoir :

“Il l’a mise en action dans le Christ, en le ressuscitant d’entre les morts et en le faisant asseoir à sa droite dans les lieux célestes, 21 au-dessus de toute principauté, autorité, puissance, souveraineté, au-dessus de tout nom qui peut se nommer, non seulement dans le siècle présent, mais encore dans le siècle à venir” (Éphésiens 1:20-21).

Toutes ces puissances ont été mises sous les pieds de Christ :

“Il a tout mis sous ses pieds et l’a donné pour chef suprême à l’Église, 23 qui est son corps, la plénitude de celui qui remplit tout en tous” (Éphésiens 1:22-23).

Encore plus, nous ne sommes pas dominés par ces puissances parce que Dieu “nous a ressuscités ensemble et fait asseoir ensemble dans les lieux célestes en Christ-Jésus” (Éphésiens 2:6).

Si nous sommes en Christ, et toutes les forces ténébreuses sont sous les pieds de Christ, nous n’en sommes pas victimes. C’est ce qui permet à Paul de dire ailleurs :

“Mais dans toutes ces choses, nous sommes plus que vainqueurs par celui qui nous a aimés. 38 Car je suis persuadé que ni la mort, ni la vie, ni les anges, ni les dominations, ni le présent, ni l’avenir, 39 ni les puissances, ni les êtres d’en-haut, ni ceux d’en-bas, ni aucune autre créature ne pourra nous séparer de l’amour de Dieu en Christ-Jésus notre Seigneur” (Romains 8:37-39).

“Le Dieu de paix écrasera bientôt Satan sous vos pieds. Que la grâce de notre Seigneur Jésus soit avec vous !” (Romains 16:20).

Encore dans Éphésiens 3:16, Paul prie pour les Éphésiens “afin qu’il vous donne, selon la richesse de sa gloire, d’être puissamment fortifiés par son Esprit dans l’homme intérieur”. Quelques versets plus tard, il souligne la grandeur de la puissance de Dieu en nous :

“Or, à celui qui, par la puissance qui agit en nous, peut faire infiniment au-delà de tout ce que nous demandons ou pensons” (Éphésiens 3:20).

C’est vrai que nous sommes dans un combat spirituel et nous serions sans espérance si ce n’était pour l’œuvre de Christ qui a déjà vaincu l’ennemi. C’est comme ce qui arrive dans un jeu aux échecs. À un certain point dans le jeu, vous pouvez regarder votre adversaire et lui dire : “Ça y est ! C’est fini, j’ai gagné !” Il peut protester : “Ce n’est pas terminer ; je peux toujours déplacer des pièces.” Il peut déplacer des pièces, mais le résultat est assuré. C’est simplement une question de temps. De même, notre ennemi est battu. Il peut toujours déplacer des pièces, mais le résultat est déjà décidé. Il a été lié par Christ et pour l’enfant de Dieu, il ne peut pas nous toucher (1 Jean 5:18).

Il n’y a rien dans Éphésiens 6 ni dans le Nouveau Testament qui indique qu’en tant que chrétiens nous n’avons pas encore été libérés et que nous avons besoin d’un ministère de délivrance. Au contraire, tout l’enseignement du Nouveau Testament indique que malgré le combat spirituel, nous sommes vainqueurs ; nous pouvons marcher dans l’obéissance à ses commandements :

“Car l’amour de Dieu consiste à garder ses commandements. Et ses commandements ne sont pas pénibles, 4 parce que tout ce qui est né de Dieu triomphe du monde, et voici la victoire qui triomphe du monde : notre foi. 5 Qui est celui qui triomphe du monde, sinon celui qui croit que Jésus est le Fils de Dieu ?” (1 Jean 5:3-5).

Si nous sommes toujours dominés par le péché, par des esprits mauvais, au lieu de protester que nous ne pouvons pas marcher dans la victoire et dans l’obéissance à cause de tant de raisons, nous avons besoin d’entendre la Parole de Dieu :

“Quiconque demeure en lui ne pèche pas ; quiconque pèche ne l’a pas vu et ne l’a pas connu. 7 Petits enfants, que personne ne vous séduise. Celui qui pratique la justice est juste, comme lui (le Seigneur) est juste. 8 Celui qui commet le péché est du diable, car le diable pèche dès le commencement. Le Fils de Dieu est apparu, afin de détruire les œuvres du diable. 9 Quiconque est né de Dieu ne commet pas le péché, parce que la semence de Dieu demeure en
lui, et il ne peut pécher, puisqu’il est né de Dieu. 10 C’est par là que se manifestent les enfants de Dieu et les enfants du diable. Quiconque ne pratique pas la justice n’est pas de Dieu, non plus que celui qui n’aime pas son frère” (1 Jean 3:6-10).

La Parole de Dieu est claire : si nous sommes nés de Dieu, nous ne pouvons pas continuer à marcher dans le péché. Le péché est quelque chose d’exceptionnel pour l’enfant de Dieu (cf. 1 Jean 1:9). Si nous sommes dominés par le péché, nous ne sommes pas en Christ. La délivrance dont nous avons alors besoin, c’est la nouvelle naissance par laquelle nous devenons les enfants de Dieu et par laquelle nous sommes délivrés de l’emprise de la chair (Romains 7:5 ; 8:8-9) et du diable.

Si nous sommes en Christ, il est essentiel de comprendre que nous sommes assis dans les lieux célestes en Christ, bien au-dessus de toute force de l’ennemi. Le combat continue, mais nous gagnons parce que Christ a déjà gagné.

D’autres articles :

Voir aussi : 

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Précédent

Mary Pierce a pour coachs la Bible et Jésus

Suivant

Christ est-il mort pour racheter la culture ?

  1. la parole de Dieu est claire et propre comme l eau de roche peuple cest si simple de c ompredre les pensses de lhomme de Dieu si tu es nee de nouveau en notre seigneur jesus chrits ont est delivrer sauver gueris si on observe et pratique les commandements de notre seigneur et avoir la foi en sa mort et en sa resurection je ne vois plus qu elle delivrence on va chercher a inventer; Le seigneur nous donnes autoriter daller vers les nons convertis les apprendrent la bonne nouvelle les delivrer et les guerires. Merci homme de Dieu pour ce grand travail que tu opere pour ramenner l eclairage brebis en vois de perdition; que le Seigneur tebennisse.

Laisser un commentaire

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén

%d blogueurs aiment cette page :