Cœur de berger

Quelques réflexions sur la vie de l'Église

Comportement du pasteur vis-à-vis des femmes

© 2010, J. Gary Ellison
Pastorale du 3 juin 2004
 

 
2 Corinthiens 2:11 « …afin que nous ne soyons pas dupes de Satan. Car nous n’ignorons pas ses intentions » (tob).
 
Randy était pasteur d’une des 230 églises dans l’état d’Indiana où j’étais aussi pasteur. Nous étions les seuls deux pasteurs célibataires. Nous avions à peu près le même âge. On se voyait chaque mois à notre réunion pastorale pour la section et lors de notre réunion des jeunes. Randy était pasteur d’une église qui avait un passé difficile. L’ancien pasteur était toujours dans les environs, mais il n’était plus dans le ministère, peut-être à cause des problèmes dans son foyer. En effet, l’ancien pasteur battait son épouse. Randy m’a dit qu’il était allé voir l’épouse de l’ancien pasteur dans l’hôpital suite à une violence conjugale. Il m’a dit qu’il était pris de pitié pour la femme. Je lui ai dit tout simplement : « Il faut faire très attention. C’est une situation dangereuse. »
Le temps s’est passé. Randy me parlait au téléphone un soir. Il m’a demandé ce que je pensais concernant la réhabilitation des pasteurs chutés. Je lui ai cité Charles Spurgeon qui a dit qu’il serait difficile de rétablir à la direction d’une église un homme qui n’avait pas su vivre selon la grâce de Dieu quand il était pasteur. Un peu après, Randy et moi avons partagé une chambre à une conférence pastorale dans un autre État. Il s’inquiétait de ce qui se passerait à son retour en Indiana. Randy avait une nouvelle amie, et la femme de l’ancien pasteur était jalouse. Elle avait écrit au surintendant, mon oncle. Effectivement, depuis un an, Randy commettait régulièrement l’adultère avec la femme de l’ancien pasteur. Quand il a fait la connaissance de la fille avec laquelle il voulait passer sa vie, la femme l’a dévoilé. Pour montrer jusqu’à quel point le péché peut nous tromper, quand mon oncle lui a dit qu’il serait ôté de ses fonctions de pasteur, Randy a dit qu’il ne le pouvait pas parce qu’il comprenait mieux les gens, il avait plus de sympathie pour eux et que plus que jamais, il expérimentait une grande onction sur son ministère.
Avant l’époque de l’Internet, l’implication sexuelle résultant de la cure d’âme détruisait les ministères plus que toute autre faute. Le pasteur tombe amoureux d’un membre de son église et une affaire et peut-être un divorce s’ensuit. Cela est suivi d’une crise dans l’église qui empêche son témoignage et sa mission. 
Un tel incident peut être symptomatique d’autres choses :

  • L’idée que l’amour n’est pas une question de volonté et d’engagement mais une d’être victime des forces qui sont « plus grandes que nous deux ».
  • La poursuite du bonheur personnel est plus importante que la responsabilité de s’occuper de son épouse et de sa famille, de l’intégrité dans le ministère, et du bien-être et de la mission de l’assemblée.
  • L’insécurité personnelle du pasteur.
  • Le désir du pasteur d’être valorisé.
  • Un mariage faible.
  • Un manque de discrétion (le flirt).

Quelques remarques
1.      Nous devons nous rendre compte qu’il y a une dimension sexuelle à toute relation homme-femme. Nous ne pouvons découper l’identité en faisant une ligne de démarcation absolue qui sépare les attirances spirituelles, intellectuelles et physiques.
2.      Nous devons nous occuper de notre propre mariage et de notre propre santé mentale par-dessus toute autre demande de cure d’âme. Parfois l’épuisement joue un rôle dans la chute d’un pasteur. Le pasteur qui trouve du réconfort dans les bras d’une paroissienne avec laquelle il n’a pas besoin de ménager un foyer, soigner les enfants, sortir les poubelles ou tondre la pelouse—il est probable que ce pasteur ne s’entend pas bien avec son épouse. Il y a un art ainsi qu’une discipline de nous occuper de notre mariage ; apprendre l’art, c’est une des joies du mariage.
3.      Nous devons être profondément conscients de la vulnérabilité humaine, la nôtre ainsi que celle des membres. La tentation se trouve à tous les coins de la vie.    « Soyez sobres. Veillez ! Votre adversaire, le diable, rôde comme un lion rugissant, cherchant qui dévorer » (1 Pierre 5:8). Les relations bien ordonnées plutôt que l’anarchie sexuelle font partie de la liberté pour laquelle Christ nous a libérés.
4.      Quant aux adeptes, il est impératif de se rendre compte que derrière les visages souriants il y a très souvent des angoisses et de la solitude qui peuvent déformer la relation pastorale. La paroissienne vulnérable peut percevoir l’affection personnelle et des allusions grivoises qui n’existent pas dans la pensée et dans l’intention du pasteur. Voilà un homme qui dans l’exercice de son ministère de prédication, d’enseignement et dans la vie de l’église semble être toujours très humain, doux et digne de confiance. La paroissienne sait que son époux a ses faiblesses et n’est pas toujours comme le pasteur. En fait, son mari est peut être maussade, bestial ou mesquin. Qu’elle ait 25 ans ou 65 ans, elle lit quelque chose derrière l’égard du pasteur. Dans la cure d’âme où elle rencontre l’attention compatissante de son idole pasteur, le moindre geste d’affection peut être mal comprise.
 
CONTACT SEXUEL AVEC LES PARROISSIENNES
Malheureusement, les abus sexuels de la part des pasteurs sont plus courants que ce qui est généralement reconnu. Les paroissiennes ayant besoin de la cure d’âme sont particulièrement vulnérables, et les pasteurs, à cause de leur position et rôle symbolique, ont beaucoup de pouvoir. Si un pasteur ne se connaît pas ou s’il est un charlatan, il peut exploiter sa relation avec une femme qui cherche son aide. Le résultat, c’est un choc à la paroissienne et à l’assemblée ; l’assemblée est également victime.
 
Indices d’un
problème
1.      Les demandes de l’aide pastorale deviennent exceptionnellement répétitives et persistantes.
2.      Le pasteur accorde volontiers son temps et son aide à la femme.
Solution : Envoyer la paroissienne à un autre pasteur ou conseiller.
 
Principes
1.      Le pasteur veillera à son comportement envers les filles et les femmes de son église. Nolan Harmon dit : « La familiarité avec les femmes est un tabou absolu. Le pasteur, surtout un jeune pasteur, qui met les mains, même en toute innocence sur la personne des femmes, particulièrement les jeunes filles, est, dans les termes les plus tempérés que je connaisse, un fou complet. »[1]
2.      Le pasteur ne voyagera pas seul en voiture avec une femme sauf en cas d’urgence.
3.      Il s’abstiendra de rencontrer une femme seule.
4.      Il dira à l’assemblée – souvent et de manières variées – qu’il estime, admire et aime son épouse.
5.      Il faut exagérer la discrétion en faisant la cure d’âme.
6.      D’autres membres du personnel devraient être dans les environs.
 
Dans son article sur les implications légales de la cure d’âme, « Counseling Ministries: A Legal Checkup », Richard R. Hammar, avocat des Assemblées de Dieu aux États-Unis, donne les règles suivantes pour éviter les procès :
1.      La règle de la troisième personne. On peut limiter les risques si l’église établit la règle que les hommes pasteurs ne se rencontrent pas de femme non accompagnée à moins qu’une troisième personne ne soit présente. Cette troisième personne devrait être l’épouse du pasteur, un autre pasteur de l’église ou un employé de l’église d’un certain âge qui est digne en qui on a confiance (de préférence une femme).
2.      Certaines églises ont adopté la règle que les femmes ne doivent être conseillées que par des femmes. Le passage dans Tite 2:3-5 est parfois employé pour soutenir cette règle.
3.      On limite les sessions à 45 minutes.
4.      Finalement, on ne permet pas plus de cinq sessions avec la même personne dans l’année civile.
 
 
Sources
Hammar, Richard R., « Counseling Ministries: A Legal Checkup », dansEnrichment, Summer 1998, p. 43-46.
Kent, Homer A., The Pastor and His Work, Chicago: Moody Press, 1963.
Noyce, Gaylord, Pastoral Ethics, Nashville: Abington, 1998.
_______________
[1] Homer A. Kent, Sr,. The Pastor and His Work (Chigago: Moody Press, 1963), p. 57.

16 Commentaires

  1. etoile

    formidable comme reflexion et conseil pour ameliorer les serviteur de Dieu .je suis totalement d’accord avec cette reflexion .merci bcp .je suis epouse de pasteur c’est vraiment rassurant pour moi. que Dieu vous benisse .

  2. Il n’est pas normal d’ordonner des hommes célibataires des pasteur sauf si celui-ci a fait voeu d’être eunuque, Paul le mentionne. En plus cessons de trouver des excuses: la chair est faible. Si l’on s’en tient à cela, Jésus aurait cédé à la tentation de satan au desert, mais il a résisté en s’appuyant sur les Ecritures; faisons de même.

    • N’oublions pas que Timothée (et Tite, semble-t-il) étaient célibataires, et même si leur ministère ne correspond pas exactement à la position d’un pasteur d’une église, ils exerçaient un ministère pastoral. Paul parle d’un don de célibat (1 Corinthiens 7:7) mais je ne sais pas s’il parle d’un voeu d’eunuque. J’avoue que je n’ai pas bien suivi votre argument. Je suis d’accord qu’il n’y a pas d’excuse pour l’adultère, même si la chair est faible. La Bible est claire que nous ne sommes plus sous l’emprise de la chair. Que l’homme soit célibataire ou marié, il doit semer pour l’Esprit pour ne pas moissonner de la chair la corruption (Gal 6:8). Il y a autant de pasteurs mariés qui commettent l’adultère que de pasteurs célibataires. Je sais que cela ne prouve rien ; je veux dire tout simplement que le problème n’est pas le fait de ne pas être marié.

      Je suis d’accord qu’il convient pour un pasteur d’être marié, pourtant il n’est pas sage de se marier tout simplement pour se marier. D’autre part, je ne le crois pas biblique d’imposer sur un pasteur un voeu d’eunuque. Soyons clairs : s’il est célibataire, il doit s’abstenir de tout rapport sexuel avant son mariage (comme j’explique dans l’article). La grâce de Dieu est suffisante pour aider tout homme, célibataire ou marié, à vivre selon la Parole de Dieu, qu’il ait le don de célibat ou non.

  3. l’homme de Dieu doit connaitre ses propres limites. Le sexualité n’a jamais été chose spirituelle, elle est charnelle. Il faut être prudent comme une colombe.

    +

    • Le sexe dans le mariage est un don de Dieu: « Je voudrais que tous les hommes soient comme moi ; mais chacun tient de Dieu un don particulier, l’un d’une manière, l’autre d’une autre » (1 Co. 7:7 NEG). « Que le mariage soit honoré de tous, et le lit conjugal exempt de souillure, car Dieu jugera les débauchés et les adultères » (Heb. 13:4 NEG).

  4. SR MARIE JEANNE NDAKA

    QUE DIEU VS BENISSE POUR TOUTES LES REPONSE JE SUIS D’ACCORD

  5. CARINE

    J’AI BIEN LU VOS REFLEXIONS MAIS ATTENTION LA BIBLE DIT AUSSI « QUE CELUI QUI CE CROIS DEBOUT PRENNENT GARDE DE TOMBER » L’ENNEMI DE NOS AMES ECOUTE PREND NOTE ET TEND DES PIEGES A CELUI QUI SE CROIS JUSTE ET PLUS SAINT QUE LE SAINT ESPRIT. VEILLONS ET PRIONS CAR L’ESPRIT EST BIEN DISPOSE MAIS LA CHAIR EST FAIBLE C’EST VALABLE POUR TOUS. NOUBLIONS PAS SI UN SERVITEUR TOMBE CELA REGARDE SON MAITRE MAIS S’IL SE TIENT DEBOUT CELA AUSSI REGARDE SON MAITRE QUAND DIEU DANS SON OMNISCIENCE A APPELLE SON SERVITEUS AU MINISTERE IL NE CONNAISSAIT PAS LES FORCES ET LES FAIBLESSES DE SON OINT? DIEU UTILISE LES CHOSES VILS DU MONDE POUR CONFONDRE LES SAGES.

    • Nous ne devons pas miner l’autorité de la Parole de Dieu en faisant appel à la faiblesse de la chair. Il convient de reconnaître « la puissance qui agit en nous » (Eph 3:20 NEG), de comprendre « quelle est envers nous qui croyons l’infinie grandeur de sa puissance, se manifestant avec efficacité par la vertu de sa force » (Eph 1:19 NEG) et d’obéir à l’évangile (Rom. 1:5; 2:8, 25; 5:19; 6:12, 16-17; 10:16; 15:18; 16:19, 26). « Mais revêtez-vous du Seigneur Jésus-Christ, et n’ayez pas soin de la chair pour en satisfaire les convoitises » (Rom. 13:14 NEG).

      Je vous cite :

      QUAND DIEU DANS SON OMNISCIENCE A APPELLE SON SERVITEUS AU MINISTERE IL NE CONNAISSAIT PAS LES FORCES ET LES FAIBLESSES DE SON OINT?

      Bien sûr, tout comme Jésus connaissait que Judas allait le trahir, mais l’appel n’a pas sauvé Judas car Jésus dit de lui : « Mieux vaudrait pour cet homme qu’il ne soit pas né » (Marc 14:21 NEG).

      L’allusion à 1 Corinthiens 1:28 (DIEU UTILISE LES CHOSES VILS DU MONDE POUR CONFONDRE LES SAGES) doit être considérée dans son contexte : Paul corrige l’orgueil des Corinthiens ; il ne parle pas de la chute de serviteurs qui doivent être fidèles (1 Corinthiens 4:2). Concernant ceux qui ne le sont pas, Paul dit : « tu déshonores Dieu par la transgression de la loi ! Car le nom de Dieu est blasphémé parmi les païens à cause de vous, comme cela est écrit » (Rom 2:23-24 NEG). En plus, il avertit les Corinthiens :

      Ne savez -vous pas que les injustes n’hériteront point le royaume de Dieu ? Ne vous y trompez pas: ni les débauchés, ni les idolâtres, ni les adultères, ni les efféminés, ni les homosexuels, ni les voleurs, ni les cupides, ni les ivrognes, ni les outrageux, ni les ravisseurs, n’hériteront le royaume de Dieu (1Co 6:9-10 NEG).

      Encore :

      Rom. 8:12 Ainsi donc, frères, nous ne sommes point redevables à la chair, pour vivre selon la chair.

      Rom. 8:13 Si vous vivez selon la chair, vous mourrez; mais si par l Esprit vous faites mourir les actions du corps, vous vivrez.

      Gal. 5:16 Je dis donc: Marchez selon l Esprit, et vous n accomplirez pas les désirs de la chair. Car la chair a des désirs contraires à ceux de l Esprit, et l Esprit en a de contraires à ceux de la chair; ils sont opposés entre eux, afin que vous ne fassiez point ce que vous voudriez.

      Gal. 5:24 Ceux qui sont à Jésus Christ ont crucifié la chair avec ses passions et ses désirs.

      Col 3:5-10 Faites donc mourir ce qui, dans vos membres, est terrestre, la débauche, l’impureté, les passions, les mauvais désirs, et la cupidité, qui est une idolâtrie. C’est à cause de ces choses que la colère de Dieu vient sur les fils de la rébellion, parmi lesquels vous marchiez autrefois, lorsque vous viviez dans ces péchés. Mais maintenant, renoncez à toutes ces choses, à la colère, à l’animosité, à la méchanceté, à la calomnie, aux paroles équivoques qui pourraient sortir de votre bouche. Ne mentez pas les uns aux autres, vous étant dépouillés du vieil homme et de ses oeuvres, et ayant revêtu l’homme nouveau, qui se renouvelle, dans la (Col 3:5-10 NEG).

      1Pe. 2:11 Bien-aimés, je vous exhorte, comme étrangers et voyageurs sur la terre, à vous abstenir des convoitises charnelles qui font la guerre à l âme.

      1Jo. 2:15-17 N’aimez point le monde, ni les choses qui sont dans le monde. Si quelqu’un aime le monde, l’amour du Père n’est point en lui ; car tout ce qui est dans le monde, la convoitise de la chair, la convoitise des yeux, et l’orgueil de la vie, ne vient point du Père, mais vient du monde. Et le monde passe, et sa convoitise aussi; mais celui qui fait la volonté de Dieu demeure éternellement.

  6. je suis vraiment d’accord avec l’auteur.

  7. lukoo lubuto josué

    oui,le comportement du pasteur à l’égard de gens du sexe opposé est très indispensable pour l’église corps du christ.le pasteur doit veuiller sur son état envers les femmes pour bien maintenir son état d’esprit vis à vis de la culpabilité et son ministère.

  8. la seule chose, il faut etre tres prudent dans l’exercice de ministere. il faut estimer tjours votre femme dans l’assemblee. ne toucher pas n’importe ou les filles de l’eglise.
    parcequ’un ministere n’est pas geré d’une seule sens: 50 % AFFECTION et 50% DISCIPLINE

  9. tot

    merci pour toute personne qui ont commenté sur ce sujet que Dieu vous benisse aidé nous serviteur de Dieu car les charge que nous avions sans l’esprit de Dieu ont ne peu rien faire priz aussi pour nous car avant etre ministre de Dieu nous etions hommes

  10. Paul elie

    beaucoup de courage à tous ces serviteurs de Dieu que Jésus notre Seigneur dans sa toute grâce veille sur eux car c’est lui qui les a appelé .

  11. Amos vibila

    Bonjour,je suis vraiment touché par tout vos comentaire à ce sujet,je suis diacre et célibateur je compte me marié bientôt,soutennez nous les ésclaves de Dieu qui sômes encore célibateurs pour que nous accomplisson le rite sacret et que le diable ne nous crible pas. merci

  12. david

    que le Seigneur vous benisse pour ces enseignements

  13. je suis serviteur de Dieu depuis 2004
    en lisant vos principes sur le comportement du pasteur devant les femmes(l’église) ça m’a vraiment fortifié
    dans mon ministère et il me semble utile de suivre ce principe afin d’éviter le pire
    que le très haut vous comble de sa grâce.

Laisser un commentaire

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén