La chute de l’homme et les conséquences pour le mariage

Voir L’intention de Dieu pour le mariage

La chute témoigne un renversement des rôles pour l’homme et pour la femme tels que Dieu les avait désignés. Dieu avait délégué à l’homme aidé par son épouse l’autorité pour gérer la création. Maintenant, Satan en forme d’un serpent séduit la femme qui entraîne son mari avec elle dans une rébellion contre le Créateur.

L’intention de Dieu était que l’homme assume la responsabilité ultime pour le couple, prenne la direction et protège son épouse. La femme n’a pas respecté l’ordre divin pour le mariage en ne pas consultant son protecteur. L’homme par son consentement (Gen. 3:6, 17) partage la culpabilité et Dieu lui impute la responsabilité pour l’acte rebelle :

La femme vit que l’arbre était bon à manger et agréable à la vue, et qu’il était précieux pour ouvrir l’intelligence ; elle prit de son fruit, et en mangea; elle en donna aussi à son mari, qui était auprès d’elle, et il en mangea. (Genesis 3:6 NEG).

Mais l’Éternel Dieu appela l’homme, et lui dit : Où es-tu ? (Genesis 3:9 NEG).

Il dit à l’homme : Puisque tu as écouté la voix de ta femme, et que tu as mangé de l’arbre au sujet duquel je t‘avais donné cet ordre : Tu n’en mangeras point! le sol sera maudit à cause de toi. C’est à force de peine que tu en tireras ta nourriture tous les jours de ta vie, (Genesis 3:17 NEG).

C’est pourquoi, comme par un seul homme le péché est entré dans le monde, et par le péché la mort, et qu’ainsi la mort s’est étendue sur tous les hommes, parce que tous ont péché…  car jusqu’à la loi le péché était dans le monde. Or, le péché n’est pas imputé, quand il n’y a point de loi.  Cependant la mort a régné depuis Adam jusqu’à Moïse, même sur ceux qui n’avaient pas péché par une transgression semblable à celle d’Adam, lequel est la figure de celui qui devait venir. (Romans 5:12-14 NEG).

Conséquences pour le mariage

  • Dieu “dit à la femme : J’augmenterai la souffrance de tes grossesses, tu enfanteras avec douleur” (Gen. 3:16 NEG).
  • L’harmonie dans le mariage sera remplacée par le désir de la part de la femme de contrôler son mari :  “tes désirs se porteront vers ton mari” (Gen. 3:16 NEG, cf. 4:7).
  • L’homme répondra en affirmant son autorité, souvent en dominant sur sa femme (Gen. 3:16).
  • Il sera difficile pour l’homme de d’accomplir le mandat divin de subjuguer la terre (Gen. 1:28 ; 3:17-18).
  • Enfin, et l’homme et la femme mourront (Gen. 3:19, 22).

Grâce et jugement

À la fin du troisième chapitre, Dieu fait des habits de peau pour le couple, ce qui pourrait indiquer qu’un sacrifice a été fait (Gen. 3:21). Encore plus important, il promet une semence, un descendant de la femme, le Messie qui triompherait de la puissance de Satan sur l’humanité (Gen. 3:15). C’est le protoevangelion, la première annonce de l’évangile. Entretemps, le couple est chassé du jardin (Gen. 3:24), signe que la rébellion contre le Créateur porte de conséquences sévères qui assombriront leur mariage.


Notes et commentaires sur God, Marriage, and Family par Andreas J. Köstenberger, p. 31-33.

D’autres articles basés sur le même livre

L’intention de Dieu pour le mariage

Two gold rings - reflected candles

Quel est le plan de Dieu pour le mariage ? Nous devrions nous rendre compte que bien que le mariage soit un sujet important dans la Bible, il n’est pas le sujet principal de la révélation. Nous trouvons des exemples de mariages selon le plan de Dieu et d’autres mariages qui n’ont pas respecté son intention. Tout a été écrit pour notre instruction, mais il faut bien savoir “dispenser droitement la Parole de Dieu” (1 Corinthiens 10:11 ; 2 Timothée 2:15 ; 3:16).

Enraciné dans la création (Genèse 1-3)

C’est dans les premiers chapitres de Genèse que nous trouvons l’intention de Dieu pour le mariage de toute génération. Quand les pharisiens ont questionné Jésus concernant le mariage, il a répondu : “Mais au commencement de la création…” (Marc 10:1 NEG). De même, Paul trouve l’intention de Dieu pour le mariage dans le récit de la création (Éphésiens 5:31 ; cf. 1 Corinthiens 6:16). Si nous voulons comprendre l’intention de Dieu pour le mariage, nous devons regarder non pas à la culture qui nous entoure ni aux exemples multiples et variés que nous trouvons même dans la Bible, mais à son intention révélée à la création.

Créés à l’image de Dieu pour dominer la Terre pour Dieu

Dieu créa l’homme et la femme à l’image de Dieu. Si cette image inclut l’intelligence, une volonté et des émotions, elle inclut surtout le règne représentatif sur la Terre :

Puis Dieu dit : Faisons l’homme à notre image, selon notre ressemblance, et qu’il domine sur les poissons de la mer, sur les oiseaux du ciel, sur le bétail, sur toute la terre, et sur tous les reptiles qui rampent sur la terre.  27 Dieu créa l’homme à son image, il le créa à l’image de Dieu, il créa l’homme et la femme.  28 Dieu les bénit, et Dieu leur dit : Soyez féconds, multipliez, remplissez la terre, et assujettissez-la; et dominez sur les poissons de la mer, sur les oiseaux du ciel, et sur tout animal qui se meut sur la terre (Gen. 1:26-28 NEG).

Ce règne représentatif inclut et l’homme et la femme (“Dieu les bénit, et Dieu leur dit”). Ensemble comme co-régisseurs ou co-intendants de la Terre, l’homme et la femme devraient assujettir la Terre en partie par la procréation.

L’homme et la femme ne sont qu’intendants ; Dieu est le propriétaire de toute la Création (Psaume 24:1). Ensemble l’homme et la femme sont intendants de la Terre selon la volonté et pour la gloire de Dieu.

Les rôles respectifs de l’homme et de la femme

Genèse 1 note que l’homme et la femme ont été créés à l’image de Dieu. Genèse 2 nous donne plus de détails concernant l’ordre de la création et l’orientation de l’homme et de la femme.

Dans ses commentaires sur Genèse 1-3, l’apôtre Paul souligne la responsabilité primaire de l’homme dans la famille dans le fait que (1) l’homme a été créé premièrement, (2) l’homme n’a pas été créé pour la femme, mais la femme pour l’homme, et (3) la femme a été tirée de l’homme :

En effet, l’homme n’a pas été tiré de la femme, mais la femme a été tirée de l’homme;  9 et l’homme n’a pas été créé à cause de la femme, mais la femme a été créée à cause de l’homme (1 Co. 11:8-9 NEG).

L’Éternel Dieu forma une femme de la côte qu’il avait prise de l’homme, et il l’amena vers l’homme (Gen. 2:22 NEG).

En plus, c’est l’homme qui a reçu le commandement (Gen. 2:16-17), à qui la femme a été présentée (Gen. 2:22) et qui a nommé la femme (Gen. 2:23; 3:20) ce qui implique son autorité. Avant la création de la femme, l’homme soumet la création en nommant les animaux (Gen. 2:19-20).

Dieu créa l’homme, lui donna la vie, le plaça dans le jardin (Gen. 2:7-8), et lui donna certains commandements moraux (Gen. 2:16-17), et prend l’initiative de lui faire une “aide qui lui correspondît” (Gen. 2:20 DRB).

Qu’est-ce qu’une “aide qui lui correspondît” ? Elle est femelle. Une femme. L’intention de Dieu pour le mariage est qu’il soit monogame et hétérosexuel.

Une aide qui correspond…

  • est compatible dans un sens qui n’était pas le cas pour les animaux : “os de mes os et chair de ma chair !” (Gen. 2:23, 19-20).
  • est son associée ou assistante.
  • lui fait une compagnie (2:18).
  • est une partenaire qui lui correspond pour la procréation et dans la domestication de la Terre (Gen. 1:28; 2:24).

La responsabilité primaire de l’homme c’est de pourvoir aux besoins de sa femme et de leurs enfants ; la responsabilité primaire de la femme et de prendre soin et de sa famille.

Égalité et complémentarité

Les rôles différents de l’homme et de la femme n’indiquent pas une supériorité ni une infériorité mais une complémentarité. L’homme et la femme sont le complément l’un de l’autre. La soumission de la femme à son mari (Éphésiens 5:22) n’implique nullement une infériorité pas plus que la soumission du Fils de Dieu à la volonté de son Père n’implique son infériorité. Le Père, le Fils et le Saint-Esprit sont également Dieu. Tout comme le Fils est égal au Père (Jean 5:18) mais ne peut rien faire de son propre chef (Jean 5:19), ainsi la femme est égale et complémentaire à son mari. Le mari devrait aimer sa femme et se livrer lui-même pour elle et la femme se soumettre à son mari et le respecter (Éphésiens 5:22, 25, 33). Les deux sont un. L’homme et la femme sont égaux.

Source principale : God, Marriage, and Family par Andreas J. Köstenberger, p. 21-26.