15 décembre : Noël, l’histoire de Dieu en mission

Slide1

15 décembre

Noël, l’histoire de Dieu en mission

Lecture de l’Avent : Ésaïe 49:1-7

Noël est l’histoire de Dieu en mission. L’histoire de Noël ne commence pas avec la naissance de l’enfant Jésus. Son histoire commence avec les prophéties de sa naissance, c’est-à-dire sa première venue, lesquelles nous avons retracées de Genèse 3:15 à travers les promesses faites à Abraham, Isaac, Jacob, David et à Ésaïe. La mission de Dieu est davantage clarifiée dans Ésaïe 49:1-7.

LA MISSION DE DIEU

Dieu est en mission. Les théologiens utilisent le terme latin Missio Dei qui signifie « mission de Dieu » ou « l’envoi de Dieu ». [1] La mission de Dieu est révélée lorsque le Père parle au Fils :

« Je t’établis pour être la lumière des nations, Pour que mon salut soit (manifesté) Jusqu’aux extrémités de la terre » (Ésaïe 49:6b).

La mission de Dieu ne se limite pas à la nation d’Israël ; elle s’étend au monde entier. Le Fils de Dieu est « le Sauveur du monde » (Jean 4:42). Il est « la lumière du monde » (Jean 8:12). Comme Dieu l’a promis à Abraham : « Toutes les nations de la terre seront bénies dans ta postérité [Christ] » (Genèse 22:18).

Dieu a pleinement l’intention de « ramener à lui Jacob, Pour qu’Israël soit assemblé auprès de lui » (Ésaïe 49:5), mais il déclare au Fils :

Ésaïe 49:6 (SER)— …C’est peu que tu sois mon serviteur Pour relever les tribus de Jacob Et pour ramener les restes d’Israël : Je t’établis pour être la lumière des nations, Pour que mon salut soit (manifesté) Jusqu’aux extrémités de la terre.

Le Seigneur Dieu dit au Fils : « Il ne suffit pas qu’Israël soit racheté. Je veux que tu brilles auprès des nations. Je veux que mon salut par toi atteigne les extrémités de la terre.

La mission de Dieu est que la terre soit remplie de la connaissance de l’Éternel comme les eaux recouvrent la mer (Ésaïe 11:9 ; Habakuk 2:14).

LES MOYENS DE DIEU

Comment cela se passera-t-il ? Comment le salut de Dieu devrait-il s’étendre à toute la terre habitée ?

Premièrement, Dieu fournit le salut par son Fils. Le contexte d’Ésaïe 49 montre que le plus grand accomplissement de ces versets pointe vers le Fils de Dieu. Dans ce passage, le Fils parle de son incarnation, quand lui, le Verbe préexistant, s’est fait chair :

Ésaïe 49:1 (SER)— …L’Éternel m’a appelé dès le sein (maternel), Il a fait mention de mon nom dès (ma sortie) des entrailles de ma mère.

Sept cents ans après cette prophétie, alors que l’enfant était dans le sein de Marie, des messagers angéliques ont dit à Marie et à Joseph qu’ils devaient l’appeler Jésus. Gabriel dit à Marie,

Luc 1:31 (SER)— Voici : tu deviendras enceinte, tu enfanteras un fils, et tu l’appelleras du nom de Jésus.

Un ange dit à Joseph,

Matthieu 1:21 (SER)— elle enfantera un fils, et tu lui donneras le nom de Jésus, car c’est lui qui sauvera son peuple de ses péchés.

De la même manière, Hébreux nous dit,

Hébreux 10:5 (SER)— C’est pourquoi, en entrant dans le monde, (le Christ) dit : Tu n’as voulu ni sacrifice, ni offrande ; Mais tu m’as formé un corps.

Encore une fois, le verset 5 fait référence à l’Éternel comme « celui qui m’a formé dès le sein maternel pour être son serviteur ». Le Dieu trinitaire — Père, Fils et Saint-Esprit — est esprit. Dieu devait préparer un corps pour que Christ puisse venir dans le monde et accomplir la mission de Dieu. Le Fils divin a assumé une nature humaine et est entré dans l’histoire humaine en tant qu’homme.

LE MESSAGE DE DIEU

Le message de salut de Dieu est le deuxième moyen par lequel il accomplira sa mission.

Le message pénétrant du message du Fils Serviteur est « comparé à deux armes tranchantes »,[2] une « épée tranchante » et une « flèche polie » :

Ésaïe 49:2 (SER)— Il a rendu ma bouche semblable à une épée tranchante, Il m’a couvert de l’ombre de sa main ; Il a fait de moi une flèche aiguë, Il m’a dissimulé dans son carquois.

À deux reprises, il déclare « Il m’a couvert de l’ombre de sa main… Il m’a  dissimulé dans son carquois ». Le plan éternel de Dieu a été caché jusqu’au moment approprié où Christ est entré dans le monde (Galates 4:4 ; Éphésiens 3:4-5, 8-10).[3]

Le message du salut par Jésus-Christ est annoncé jusqu’aux extrémités de la terre :

Ésaïe 49:1 (SER)— Îles, écoutez-moi ! Peuples lointains, soyez attentifs ! …

Les impératifs sont donnés : « Écoutez-moi ! » et « Soyez attentifs ! Le message du salut par Christ seul s’adresse aux « îles » et aux « peuples lointains ».

Hébreux 1:1–2 (SER)— Après avoir autrefois, à plusieurs reprises et de plusieurs manières, parlé à nos pères par les prophètes,  Dieu nous a parlé par le Fils en ces jours qui sont les derniers. Il l’a établi héritier de toutes choses, et c’est par lui qu’il a fait les mondes.

« Celui-ci est mon fils bien-aimé » dit Dieu, « écoutez-le » (Marc 9:7)

Noël est l’histoire de la façon dont la mission de salut de Dieu pour le monde est accomplie par le Christ et sa Parole.

 


[1] https://en.wikipedia.org/wiki/Missio_Dei

[2] Geoffrey W. Grogan, “Isaiah,” dans The Expositor’s Bible Commentary: Proverbs–Isaiah (Revised Edition), ed. Tremper Longman III, Garland David E., vol. 6 (Grand Rapids, MI: Zondervan, 2008), 777.

[3] Ibid.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s