Dieu, la génétique, la responsabilité humaine et un cœur nouveau

NEG Genèse 3:11-13 Et l’Éternel Dieu dit : Qui t’a appris que tu es nu ? Est-ce que tu as mangé de l’arbre dont je t’avais défendu de manger ? 12 L’homme répondit : La femme que tu as mise auprès de moi m’a donné de l’arbre, et j’en ai mangé. 13 Et l’Éternel Dieu dit à la femme : Pourquoi as-tu fait cela? La femme répondit : Le serpent m’a séduite, et j’en ai mangé.

Il semble que l’homme ait toujours cherché à trouver en dehors de lui-même la cause de ses fautes. Quand Dieu a demandé au premier homme une explication pour sa désobéissance, Adam a blâmé « la femme que tu as mise auprès de moi » (Genèse 3:12).

Pour sa part, Ève s’est justifiée en accusant le serpent. Les réponses de nos premiers parents représentent la manière humaine de nous esquiver de notre responsabilité pour nos actions. Nous blâmons des autres comme Adam a blâmé Ève. Nous blâmons le diable, comme Ève a blâmé le serpent. Ou nous blâmons Dieu, sous-entendu dans la réponse d’Adam : « la femme que tu as mise auprès de moi ».

La psychologie de Sigmund Freud a sanctionné cette approche en fixant le blâme sur nos parents, notre milieu ou la société en général. Maintenant, on nous informe que « caractère, homosexualité, criminalité et bien d’autres choses encore sont programmés dans vos gènes, véritables supports biologiques aux comportements humains ». Donc, nous pouvons désormais nous disculper en blâmant nos gènes. Dieu nous a faits comme ça. Nous nous excusons de notre penchant vers le péché en blâmant Dieu. Pourtant, notre péché n’est pas la faute de Dieu :

NEG Ecclésiastes 7:29 Seulement, voici ce que j’ai trouvé, c’est que Dieu a fait les hommes droits ; mais ils ont cherché beaucoup de détours.

La Parole de Dieu reste inébranlable : « Chacun de nous rendra compte à Dieu pour lui-même » (Romains 14:12).

Néanmoins, la génétique s’approche de la vérité : le germe est en nous. Jésus a expliqué : « Car c’est du cœur que viennent les mauvaises pensées, meurtres, adultères, prostitutions, vols, faux témoignages, blasphèmes » (Matthieu 15:19).

La solution pour notre problème n’est pas la manipulation génétique mais la greffe d’un nouveau cœur qui vient de la nouvelle naissance. Comme Jésus a dit : « Il faut que vous naissiez de nouveau » (Jean 3:7).

Cette transformation de cœur est la promesse de Dieu qui se réalise dans le nouvelle alliance :

NEG Ézéchiel 36:25-29 Je répandrai sur vous une eau pure, et vous serez purifiés ; je vous purifierai de toutes vos souillures et de toutes vos idoles. 26 Je vous donnerai un cœur nouveau, et je mettrai en vous un esprit nouveau ; j’ôterai de votre corps le cœur de pierre, et je vous donnerai un cœur de chair. 27 Je mettrai mon Esprit en vous, et je ferai en sorte que vous suiviez mes ordonnances, et que vous observiez et pratiquiez mes lois. 28 Vous habiterez le pays que j’ai donné à vos pères ; vous serez mon peuple, et je serai votre Dieu. 29 Je vous délivrerai de toutes vos souillures…

C’est que le Seigneur accomplit grâce à la nouvelle alliance accomplie en son sang. Dans l’évangile nous trouvons l’espérance d’un cœur nouveau.

NEG 2 Corinthiens 5:17 Si quelqu’un est en Christ, il est une nouvelle création. Les choses anciennes sont passées ; voici, toutes choses sont devenues nouvelles.