20 décembre : Roi sur un âne, apportant le salut

King on donkey FRENCH

Roi sur un âne, apportant le salut

Lecture de l’Avent pour le 20 décembre : Zacharie 9:9-10 ; 12:10-13:1

Dieu continue de révéler des détails sur l’identité et la mission de la Descendance qu’il avait promise à Eve (Genèse 3:15). Les deux thèmes de la souffrance et du règne futur du Messie continuent d’être développés à travers l’Ancien Testament. Zacharie, l’un des derniers prophètes de l’Ancien Testament, nous donne l’un des versets les plus connus, cité dans l’Évangile selon Matthieu. Le dimanche des Rameaux, le dimanche avant sa crucifixion, Jésus envoya deux disciples dans le village de Bethphagé pour lui apporter un âne.

Matthieu 21:4–5 (SER) — Or, ceci arriva afin que s’accomplisse la parole du prophète : Dites à la fille de Sion : Voici que ton roi vient à toi, Plein de douceur et monté sur une ânesse, Sur un ânon, le petit d’une bête de somme.

Quelque 500 ans avant la naissance de Jésus, Zacharie avait prophétisé,

Zacharie 9:9 (SER) — Sois transportée d’allégresse, Fille de Sion ! Lance des clameurs, Fille de Jérusalem ! Voici ton roi, il vient à toi ; Il est juste et victorieux, Il est humble et monté sur un âne, Sur un ânon, le petit d’une ânesse.

Dans cette prophétie, Zacharie nous dit plusieurs choses sur la venue de Christ. D’abord, Christ le Messie, est notre roi : « Voici ton roi, il vient à toi. » Il est celui qui est « né roi » bien que son « royaume ne soit pas de ce monde » (Matthieu 2:2 ; Jean 18:36).

Deuxièmement, il est juste. Maintes fois, l’Ancien Testament appelle le peuple de Dieu à mener une vie juste. Le Messie à venir serait connu et identifié pour sa justice parfaite (Ésaïe 9:6-7 ; 11:4-6 ; 16:5 ; 32:1).[1]

Troisièmement, il apporterait le salut. Il serait appelé « Jésus » car il « sauverait son peuple de ses péchés » (Matthieu 1:21).

Quatrièmement, il se montrerait « humble ».[2] Jésus nous a invités à apprendre de lui, « car je suis doux et humble de cœur » (Matthieu 11:29). « Il s’est humilié » (Philippiens 2:8).

Enfin, il viendrait vers son peuple « monté sur un âne, Sur un ânon, le petit d’une ânesse ». Il n’est pas venu sur un cheval de guerre, mais comme Celui qui serait notre paix. « Car c’est lui notre paix » (Éphésiens 2:14). « Nous avons la paix avec Dieu par notre Seigneur Jésus-Christ » (Romains 5:1).

Zacharie nous fait franchir une autre étape en montrant comment la venue du Messie apporterait le salut. L’Éternel parle d’un temps où la maison de David pleurera comme on pleure un enfant unique, un premier-né :

Zacharie 12:10 (SER) — …Et ils tourneront les regards vers moi, Celui qu’ils ont transpercé…

Les érudits juifs ne comprenaient pas comment l’Éternel pouvait être transpercé, mais Jean nous dit : « L’un des soldats lui perça le côté avec une lance, et aussitôt il en sortit du sang et de l’eau… Cela est arrivé, pour que l’Écriture soit accomplie : … Ils regarderont à celui qu’ils ont percé » (Jean 19:34-37).

Zacharie nous dit,

Zacharie 13:1 (SER) — En ce jour-là, Une source sera ouverte Pour la maison de David Et les habitants de Jérusalem, A cause du péché et de la souillure.

Oui, cette Parole faite chair, cet humble Roi a été transpercé pour nos transgressions. Son sang a été versé afin que nous soyons purifiés de nos péchés et de nos impuretés.


[1] George L. Klein, Zechariah, vol. 21B, The New American Commentary (Nashville, TN: B & H Publishing Group, 2008), 271.

[2] Klein, 273.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s