22 décembre : Fils du Très-Haut

22 Fils du Très Haut

Fils du Très-Haut

Lecture de l’Avent pour le 22 décembre : Luc 1:5-38

Dès les premiers chapitres de la Genèse, l’Ancien Testament attend avec impatience l’accomplissement de la promesse de Dieu d’un Sauveur. Le Nouveau Testament, dès les premiers chapitres des Évangiles, regarde en arrière pour démontrer que la promesse a été accomplie.

Luc commence par l’annonce de l’ange Gabriel que Zacharie et Elizabeth auront un fils, et ils l’appelleront Jean. Il annonce que Jean ira devant le Seigneur « avec l’esprit et la puissance d’Élie pour ramener le cœur des pères vers les enfants… pour préparer au Seigneur un peuple bien disposé » (Luc 1:16-17). Ces premiers versets de l’Évangile de Luc sont liés aux derniers versets de l’Ancien Testament où le SEIGNEUR a annoncé : « Voici : moi-même je vous enverrai Le prophète Élie Avant la venue du jour de l’Éternel, (Jour) grand et redoutable. Il ramènera le cœur des pères à leurs fils Et le cœur des fils à leurs pères… » (Malachie 4:5-6).

Six mois plus tard, dans le même chapitre de Luc, Dieu envoie Gabriel à Nazareth « chez une vierge fiancée à un homme dont le nom était Joseph, de la maison de David » (Luc 1:26). Cette seule phrase indique l’accomplissement de la promesse de Dieu à David mille ans auparavant (2 Samuel 7:1-17) et la prophétie d’Ésaïe 700 ans avant qu’une vierge ne devienne enceinte (Ésaïe 7:14).

L’ange dit à la vierge Marie qu’elle deviendrait enceinte et enfanterait un fils, et appellerait son nom Jésus (Luc 1:31). Gabriel a parlé de…

  • Sa divinité : « Il sera grand et sera appelé Fils du Très-Haut », le Fils de Dieu.
  • Sa royauté : « le Seigneur Dieu lui donnera le trône de David, son père » (1:32).
  • Son règne et son royaume éternels : « Il règnera sur la maison de Jacob éternellement et son règne n’aura pas de fin » (1:33).

Mary se demande comment cela se passera puisqu’elle est vierge. L’ange explique que ce sera un acte créateur du Saint-Esprit : « Le Saint-Esprit viendra sur toi et la puissance du Très-Haut te couvrira de son ombre. » Le résultat est donné : « C’est pourquoi l’enfant qui naîtra sera appelé saint, le Fils de Dieu » (1:35). C’est ainsi que le Fils de Dieu viendrait au monde : par la naissance virginale.

Marie dit à l’ange : « Comment cela se produira-t-il, puisque je ne connais pas d’homme ? » Ce qui semble impossible arrivera « car rien n’est impossible à Dieu » (1:37).

Le salut, comme la conception et la naissance virginales, est impossible pour l’homme, mais l’impossible est possible avec Dieu. La réponse de Marie doit être notre réponse à la Bonne Nouvelle de Jésus-Christ : « Marie dit : Voici la servante du Seigneur ; qu’il me soit fait selon ta parole » (1:38). Nous ne pouvons pas nous sauver nous-mêmes, mais nous pouvons dire : « Qu’il me soit fait selon ta parole. » « Je suis à vous ; sauve-moi ! » (Psaume 119:94).

Une réflexion sur “22 décembre : Fils du Très-Haut

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s